Cet atelier co-animé par Bernard Gayme, Georges Pourcel et Georges Giulj avait pour but d’entrevoir toutes les possibilités pour récupérer un homme à la mer, mais aussi de pouvoir le remonter à bord (ce n’est pas chose facile). Surtout en équipage réduit si le skipper tombe à l’eau (ça arrive et à des gens très bien) l’équipière ou l’équipier qui reste que doit il faire ? Sait-il quoi faire ? Avant de tomber à l’eau le skipper ferait bien d’apprendre à son équipage les priorités, les manœuvres à effectuer. Parmi les toutes les solutions envisagées, au vu des réactions des participants, personne n’étant d’accord sur la meilleure méthode à adopter, il est prévu, dés les beaux jours, de mettre tout ça en pratique et de se faire sa propre opinion.

Et comme disait Eric Tabarly  » Un homme à la mer n’a pas sa place à bord ».

C’est pourtant simple : il suffit ne pas tomber à l’eau !

IMG_3433