30e anniversaire de Port ARGELES

30e anniversaire de l’YCAR

 

Pour ses 30 ans le club ne pourra donc fêter son anniversaire. Le virus nous contraint à rester chez nous, à se confiner. Aussi je me permets ce petit mot écrit pour un petit rappel historique.

Une première inauguration du port eu lieu en 1989, élection municipale oblige, mais pour seulement un bassin et le début des constructions.

Mais la véritable inauguration fut en 1990 en présence du ministre du tourisme Monsieur Michel BAYLET.

Ce port nous l’avons attendu longtemps, puisque l’ancien sénateur maire d’Argelès Gaston PAMS n’avait pas souhaité que le port soit intégré dans le plan Racine d’aménagement de toute la côte du Languedoc Roussillon.

C’est ainsi que l’avant-port géré par l’AOSMAR dura plus de 15 ans , avec seulement la digue, avant que soient lancés les travaux d’aménagement.

Le premier capitaine du port Alain BIGOU directeur de la SAGA , fut embauché en mars 1990, il avait son bureau à la mairie d’Argelès, puisqu’il n’y avait pas encore de capitainerie.

C’est à la mairie que l’on pouvait réserver son emplacement ou faire l’acquisition d’une amodiation.

Les premiers bateaux purent s’amarrer aux rares pontons au mois de juin, dans un port toujours en finition puisqu’à titre d’exemple pour le ponton B/C il n’y avait pas encore la passerelle permettant de rejoindre le quai.

Très vite la capitainerie fut installée dans un Algeco, il fallut attendre pour qu’elle s’installe au rez-de-chaussée des Mers du Sud.

Il existait sur la plage un club nautique le CNAR très dynamique qui regroupait beaucoup de bateaux à moteur et de voiliers.

Il est vrai que son activité avait diminuée lorsque fut créé l’avant-port, que déjà les plaisanciers achetaient des bateaux plus importants qui ne pouvaient plus être remontés sur la plage.

Mais certains se souviendront du bon temps où l’on remontait à fond sur la plage avec le bateau à moteur ou que l’on faisait du ski nautique dans le chenal avec des arrivées qui faisaient le bonheur des touristes qui appréciaient ce spectacle.

Il était donc logique que des membres du CNAR créent le yacht club.

C’est ainsi qu’avec quelques amis j’organisais le 28 juillet 1990 l’assemblée générale constitutive de l’YCAR.

Je me remémore nos amis des premiers jours, Jules GROSHENS et Benito LEWIN qui nous ont quitté, mais aussi du premier bureau, BIGOU vice-président, Anne-Marie PEREZ trésorière.

Ainsi que les membres fondateurs Rémi SAUMIER ou Daniel CADENE qui fit la Whitbread , course autour du monde sur le bateau la Poste.

Tout de suite nous avons adhéré à la fédération française de voile et nous avons même eu la visite du président de la FFV.

Nous avions beaucoup de licenciés, dans la mesure où l’UDSIS avait une base d’optimists dans le port d’Argelès, tous les enfants prenant la licence à notre club

Dès 1990 nous avons fait dans le courant de l’été le premier repas de quai de notre association qui a regroupé 100 personnes.

Très vite nous avons organisé des régates et notamment les 20 miles d’Argelès ou Occitanie en Roussillon (nom prémonitoire), accueillant tous les clubs de la région et en se faisant un point d’honneur d’organiser des régates aussi bien pour les quillards que pour les dériveurs et les catamarans légers.

Nous avions jusqu’à 100 bateaux sur l’eau avec plusieurs triangles olympiques.

De son côté le port sous l’impulsion d’Alain BIGOU prenait de l’envergure, augmentant ses anneaux, aménageant une station de carburant, une très belle zone technique accompagnée d’un engin de levage performant.

Le port était magnifique, le plus beau de la région à proximité de la côte rocheuse entourée du fort Saint-Elme, de la Madeloc, de la Massane et à l’ouest du Canigou. Et un amer remarquable du large qui est le clocher du village.

Nous avons été soutenus par tous les maires d’Argelès-sur-mer, l’Office du tourisme et le bureau des animations, avec qui nous entretenons d’excellentes relations.

Nous avons également participé à la création de la SNSM par des dons et un soutien sans faille jusqu’à la malheureuse suppression de la station d’Argelès et la perte de son bateau de sauvetage qui avait le beau nom de « Notre-Dame de vie »

Comme tous les clubs qui ont une activité saisonnière, nous avons des hauts et des bas, mais l’YCAR a su toujours rebondir et ce fut notamment le cas lorsque j’ai passé la main à Jean-Marie LACAZA, excellent régatier, puis et en suivant notre regretté Jean-Marie SEBE, Mick LAFOND, André CROATTO, Christiane GAUBERT tous d’excellent présidents.

Sans oublier tous les membres qui ont constitué les bureaux et les conseils d’administration, car c’est toujours un travail d’équipe.

Et voilà qu’en 2020 alors que nous souhaitions faire la fête, un virus a modifié nos façons de vivre, nous empêche de naviguer et même de se promener sur les quais pendant plus de 2 mois, annulant toutes nos régates et manifestations et beaucoup d’incertitude.

Il ne nous reste plus qu’à faire des vœux vers un avenir meilleur.

Robert RIVES

Président-fondateur